Menu Fermer

Élagage cerisier : quand et comment le réaliser ?

Le cerisier, ou Prunus en latin, vient de la Chine et est principalement connu pour ses délicieux fruits, les cerises. Les pieds de cerisiers peuvent s’élever jusqu’à 15 mètres de hauteur et vivre près de 100 ans. Ce compagnon végétal, bien que gracieux et d’envergure imposante, réagit difficilement à la taille, ce qui accentue l’importance de lui offrir un environnement adapté et de l’apprécier à sa juste mesure. Pour savoir quand et comment élaguer cet arbre, lisez la suite de cet article. 

Le meilleur moment pour élaguer un cerisier

L’élagage des cerisiers doux ou acides est une pratique qui révèle son efficacité tout au long de l’été. Cette démarche n’est pas anodine, car tailler pendant la période végétative ralentit la croissance vigoureuse de ces arbres. En parallèle, une taille d’éclaircissement pendant l’été favorise la fertilité en stimulant la croissance de jeunes rameaux fruitiers, prêts à épanouir de nouvelles cerises l’année suivante.

Les bienfaits de cette opération s’étendent au-delà de la productivité. Les blessures infligées par la taille guérissent plus rapidement en été, ce qui réduit les risques d’infections bactériennes et fongiques. 

Les producteurs chevronnés suivent une règle simple : les ajustements mineurs en été ou en fin d’hiver avec un sécateur, tandis que les branches plus imposantes attendent l’été, nécessitant l’usage d’une scie à bois ou d’un élagueur. 

C’est une règle universelle, aussi valable pour les cerisiers doux que pour leurs homologues acides. Le timing parfait pour la taille d’été est la période après récolte. Pendant l’hiver, lorsque l’arbre est au repos, le moment est propice aussi. Vous pouvez en savoir plus en vous rendant sur ce site https://www.elagueur-montpellier.com/.

Les étapes pour élaguer un cerisier

L’élagage d’un cerisier requiert de la délicatesse pour préserver sa santé et stimuler une croissance fructueuse. Voici quelques étapes à suivre.

  • 1. Enlever les branches mortes ou malades : coupez les branches mortes, malades ou endommagées pour favoriser la santé globale de l’arbre en utilisant des outils de coupe propres et tranchants.
  • 2. Éclaircir le centre de l’arbre : supprimez les branches qui se croisent pour permettre une meilleure circulation de l’air et de la lumière au centre de l’arbre. Cela réduit le risque de maladies et favorise le développement de fruits.
  • 3. Contrôler la hauteur de l’arbre : si c’est nécessaire, réduisez la hauteur de l’arbre en coupant les branches principales. Assurez-vous de ne pas retirer plus d’un tiers de la couronne.
  • 4. Appliquer une coupe propre : faites des coupes nettes près du collet de la branche sans endommager l’écorce. Retenez que les cerisiers guérissent mieux sans les produits de cicatrisation.
  • 5. Éliminer les gourmands : retirez enfin les gourmands, les pousses verticales vigoureuses qui se développent à partir des branches principales. Cela encourage l’énergie de l’arbre à se concentrer sur les branches productives.

En conclusion, assurez-vous de bien comprendre les besoins spécifiques de votre cerisier, car différentes variétés peuvent réagir de manière distincte à l’élagage. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à consulter un professionnel de l’élagage.

Articles similaires